Norme internationale « sustainable procurement »

L'ObsAR avec la délégation française à Singapour

La 3ème réunion des délégations internationales pour l'élaboration de la norme ISO 20400 Sustainable Procurement (auparavant intitulée ISO PC 277) s'est tenue à Singapour du 3 au 7 novembre 2014.

L'ObsAR a fortement contribué à ces travaux, avec une préparation en amont à Paris par le Groupe de Travail miroir de l’AFNOR (notamment par Guy Isimat Mirin, Vice-Président de l’ObsAR).

La délégation française à Singapour, conduite par Françoise Odolant, de la Médiation Inter Entreprises, était composée de trois autres experts représentant l’ObsAR (Annie Sorel  - Asea) ou membres de l’ObsAR (Catherine Moreau – Cam International – et Olivier Coustaury –Total). Quant à la présidence de la convention, elle était assurée par Jacques Schramm, autre Vice-Président de l'ObsAR.

D’autres délégations étaient venues en nombre : Brésil et Pays Bas (4 personnes), Grande Bretagne (3), USA , Australie, Israël (2), mais aussi des représentants de 3 pays d’Amérique du Sud, 2 pays d’Afrique, du Japon, de  l’Italie, de la Suède, du Danemark,…

Ce sont au total  plus de 40 participants qui ont représenté 29 des pays membres de ce  groupe de travail ISO à Singapour.

Ce fut une semaine dense, intense et laborieuse, animée par  une réelle volonté d’avancer sur le fond et tous les moments de communication formels et informels ont été très utiles à toutes les délégations pour mieux se comprendre.
En résumé, le succès de cette réunion : écoute, volonté d’aboutir et valeurs RSE partagées par tous.

La synthèse de ces travaux

Les travaux ont porté plus particulièrement sur les chapitres 4 du projet de norme (les fondamentaux achats responsables : destinés aux directions générales), 5 (la stratégie achat responsables : destinée aux directions achats) et 6 (le processus achats responsables : destiné aux opérationnels de la fonction achats).

Plus de 800 commentaires apportés aux projets de texte initiaux ont été passés en revue. Une bonne partie de ces commentaires a fait l’objet d’un consensus, ce qui a permis à cette réunion de marquer un progrès réel dans nos travaux.

Notons que les notions de politique ou stratégie achats responsables ont été largement débattues car non comprises au départ de la même façon par tous les participants. Le principe a été accepté de définir les priorités achats responsables de façon descendante (par la direction générale) mais aussi montante (par les opérationnels confrontés à  la réalité terrain de leurs familles d’achats).


Les travaux et les idées de l’ObsAR promues dans la future norme

 

Parmi les idées majeures qui ont été acceptées, notons en particulier la méthode « coût global et création de valeur », issue des travaux de l’ObsAR, dans le chapitre 4 des fondamentaux.
Le niveau d’exigence de l’ObsAR vis-à-vis de cette norme est très important, il ne s’agit pas d’obtenir un consensus mou mais de permettre aux opérationnels de s’approprier cette norme, avec des outils du type analyse des risques.

La norme doit permettre de soutenir la compétitivité des entreprises et leur  performance et doit être un moyen privilégié pour parvenir à une « due diligence » raisonnable. Elle  doit servir à prévenir les dommages et éviter des drames tels que celui du Rana Plaza.

Ces sujets ont été présentés à la Plateforme Nationale RSE le 6 janvier dernier, devant le groupe de travail n°3 chargé des Implications de la responsabilité des entreprises sur leur chaîne de valeur (filiales et fournisseurs).
La suite des travaux
Une prochaine réunion internationale est prévue du 15 au 19 juin 2015 à Londres, qui devrait permettre de traiter des commentaires plus techniques, peut-être plus ambitieux encore, mais sur la base d’un texte déjà plus stable et plus abouti.

Si le consensus est obtenu, le projet de norme changera alors de statut et permettra une consultation plus large auprès de l’ensemble des pays de l’ISO (167).

Au regard des enjeux, la délégation française doit encore monter en puissance : nous encourageons  notamment d’autres parties prenantes, type PME, ONG ou grandes entreprises multinationales à nous rejoindre dans les réunions AFNOR (prochaines réunions les 23 janvier et 24 février, calendrier pour les mois suivants non encore fixé).


Nous invitons les personnes intéressées à entrer en contact avec le secrétariat AFNOR  (contact : anna.mikhaylenko@afnor.org / 01 41 62 84 25)

Copyright © 2017 - Solution de création de sites Internet éditée par EPIXELIC - Administration - webgreen